M Mangon insulte une élue en plein conseil municipal

L’opposition municipale a connu avec l’arrivée de M Mangon , en 2014, à la tête de la mairie l’ironie, la suffisance, la condescendance et même le mépris. Au cours du dernier conseil municipal du 7 février un nouveau degré a été franchi par M Mangon, une élue de notre groupe a demandé à M Mangon  le sens qu’il fallait donner au vote qu’il avait émis au Département lors du vote du budget. Il faut rappeler que M Mangon, conseiller départemental,  a été le seul élu de droite à voter avec  le FN co...
Plus

En 2016 : Le maire vote avec le FN – En 2017 : vigilance et mobilisation des citoyens

Mangon termine mal 2016: le 15 décembre, au Conseil Départemental, il mêle sa voix à celle du seul élu FN pour voter contre le budget, alors que toute l’opposition républicaine de droite et centriste s’abstient. Ce vote fait suite à une succession en 2016 de décisions municipales autoritaires, brutales, sans aucune consultation des citoyens: armement de la police municipale, expulsions de propriétaires en centre-ville, mépris pour les commerçants, hausse des impôts, dépenses non prioritaires,...
Plus

Le maire préfère la polémique au débat d’idées

Dans sa précédente tribune, la majorité vous trompe. Nous n’avons jamais voté contre la création de l’épicerie sociale, nous nous sommes ABSTENUS en disant : «Ce dossier ne nous semble pas assez fourni et reste imprécis, sur les principes, la démarche de développement social et sur les missions d'accompagnement que vous souhaitez mettre en place. Nous notons un mélange des genres et une confusion entre le rôle attendu des centres sociaux et celui que vous voulez donner à l'épicerie sociale...
Plus

Après une pseudo-concertation, le maire passe en force

Avec la rentrée, les Saint-Médardais vont subir les effets des dernières décisions du maire: - Hausse de 5.6% des impôts locaux pour couvrir des dépenses non prioritaires ou de prestige. - Augmentation des tarifs municipaux (+ 20% pour les tarifs des temps d’activités périscolaires, restauration scolaire) - Réduction d’une heure du temps d’ouverture des accueils de loisirs pendant les vacances. A ces mauvaises nouvelles, il faut ajouter, pour une famille Saint-Médardaise vivant chemi...
Plus

LE BIG BANG FISCAL

Double langage: «Nous sommes contre la hausse de la fiscalité. L'impôt n'a pas vocation à compenser les baisses de dotation de l'Etat» J. Mangon, Conseiller Départemental «En raison de la baisse des dotations de l'Etat, nous devons augmenter les impôts locaux» J. Mangon, au Conseil Municipal. La campagne 2014 de J. Mangon comportait 3 grandes promesses: - Aménagement du Bourdieu: dès que possible - Prolongement de la ligne A du tram: avant 2020 - Jamais de hausse des taux d'imposition Ren...
Plus

En matière de déplacement, le Maire fait fausse route et vous balade.

 Préparons, ensemble, l’arrivée, en 2019, du bus à haut niveau de service (BHNS) dans notre ville. Aveuglé par sa volonté d'amener le tram au centre ville depuis Eysines, le Maire torpille le seul projet de transport collectif voté et financé par la Métropole et qui fonctionnera en 2019: le BHNS. Complété par d'autres extensions de lignes, notamment en direction de l'Aéroport et de Pessac , ce BHNS par son itinéraire direct vers Bordeaux devrait répondre aux besoins des Saint Médardais qui u...
Plus

Temps d’Activité Périscolaire (TAPS) : 2016 Les familles passent à la caisse.

Le maire et sa majorité décident de faire payer les TAPS. Pour se justifier et se donner bonne conscience, ils dénoncent à « grands cris » le désengagement de l’Etat. Pourquoi cet argument n’est-il plus d’actualité quand, en parallèle, les dépenses de la ville en communication et évènementiels, triplent ? Alors que le service Education subit des coupes budgétaires drastiques ? Parce que, c’est leur choix politique ! Leur décision : la facturation des TAPS se rajoutera à une baisse de dotation...
Plus

Notre devoir de vigilance et de contre pouvoir concerne l’utilisation pertinente de vos impôts

Notre devoir de vigilance et de contrepouvoir concerne l’utilisation pertinente de vos impôts mais aussi éthique et transparente de l’administration communale et de ses outils.D’où notre courrier daté du 7/10: Monsieur le maire, La multiplication depuis début septembre, des actions de communication du Collectif « Urgence Grande Ligne D », dont nous avons eu connaissance de la création par voie de presse le 22 juillet, nous amène à vous poser diverses questions au nom de notre droit à l’inf...
Plus

Que de communication !…

Depuis un an, le nouveau maire a basé toutes ses interventions publiques sur les difficultés budgétaires de la ville, invoquant la baisse des dotations de l’état, pour justifier : -La réduction de 200 000€ des subventions aux associations, signant l’arrêt de mort de plusieurs d’entre elles -Le passage de la dotation par enfant dans les écoles de 10,50 à 8€, les privant ainsi de matériel pédagogique -Le non renouvellement d’une douzaine de contrats en CDD Dans le même temps, il triple...
Plus

Budget 2015 : Des choix politiques dangereux pour la cohésion dans notre Ville.

La majorité de droite a présenté son premier  budget. Il ne s’agit pas pour nous, opposition, de nous  cantonner dans  une posture de rejet de principe de ce budget (comme l’ancienne opposition le faisait les années précédentes) mais  de montrer en quoi ce budget ne répond pas aux priorités que la population  peut  attendre d’une équipe à son écoute . A noter: La réduction de 200 000 € des subventions aux associations avec suppression pure et simple des montants versées à des asso...
Plus