Restauration scolaire, accueils périscolaires et accueils prioritaires.

Intervention de Véronique DURAND.

Nous vous rejoignons sur le fait que les agents municipaux, les enseignants ont beaucoup de mérite, d’autant plus qu’ils sont en 1ère ligne. Oui, nous pouvons les féliciter car ils font preuve de beaucoup de courage. Nous pouvons comprendre qu’ils se rendent sur leur lieu de travail avec une certaine angoisse. Donc « chapeau bas » pour toutes ces personnes qui sont en 1ère ligne.

Par contre, nous  tenons à vous signaler 2 problèmes concernant cette rentrée scolaire :
Premièrement, Il n’y a pas de fourniture de lingettes dans les écoles ce qui empêche les enseignants d’assurer le nettoyage et une désinfection régulière.
Ensuite, vous avez envoyé un questionnaire aux parent le 6 mai afin d’organiser les inscriptions des enfants à la restauration scolaire et en périscolaire. Le problème, c’est qu’il fallait y répondre le jour même… Donc, il est évident que cela a forcément causé des soucis d’organisation pour la rentrée. Vous avez encore agi dans la précipitation, sans anticipation.

Dans cette logique de reprise, il s’avère urgent comme c’est un évènement inédit, d’organiser une véritable concertation :
Vous devriez proposer, dès maintenant, une concertation, et réunir avant les congés d’été, pour chaque école et au niveau communal, l’ensemble des acteurs concernés par cette rentrée scolaire : Inspecteur d’académie, Chef d’établissement, enseignants, médecin scolaire, DDEN,  parents d’élèves élus, élus municipaux et services municipaux concernés (animation, agents de services, dames de cantine, ATSEM, services techniques) pour préparer la prochaine rentrée scolaire.
L’objectif étant de pallier autant que possible aux difficultés organisationnelles en se basant sur l’expérience de la rentrée du 11 mai.
Il est nécessaire d’anticiper autant que possible la prochaine rentrée scolaire, d’avoir un protocole clair et de ne pas être dans la précipitation.

Concernant les travaux actuellement prévus sur l’école de Cérillan, et compte tenu des nouveaux impératifs sanitaires :
Ne serait-il pas préférable  et plus pertinent de reporter ces travaux d’un an, sachant que l’école baisse en effectif l’année prochaine ?
Ne faudrait-il pas également compléter l’étude de ces travaux, compte tenu des nouveaux impératifs sanitaires, du au COVID19 ?
Sachant que la période de travaux prévue sur 1 an, qui débuterait en juillet, risquerait de poser encore plus de problèmes et d’être perturbante à la rentrée de septembre.

Vacances d’été et accueil des enfants :
Comme malheureusement, cette crise sanitaire risque de perdurer et que beaucoup plus de familles se retrouvent dans des situations financières difficiles ou de nouvelles contraintes professionnelles, nous vous demandons d’étudier très rapidement comme vous l’avez fait pour la rentrée scolaire du 11 mai  , une tarification sociale pour les vacances d’été. Cela concernera l’accueil des enfants dans tous les services municipaux concernés : centres de loisirs, vacances sportives, stages poney, ainsi que la piscine.
Enfin, pour terminer, pouvez-vous nous confirmer que les parents des enfants, normalement scolarisés mais qui ne sont pas présents actuellement dans les écoles, en périscolaire et parascolaire, que ce soit en continu ou pour partie, ne seront pas concernés par la facturation sur ces périodes d’absence ? Nous ne le souhaitons pas.