Action sociale en faveur du personnel municipal


Intervention Véronique DURAND

Je voudrais revenir sur une information que vous avez donnée au début de ce conseil qui est non soumise au vote aujourd’hui mais qui le sera au prochain conseil. Celle-ci nous « chiffonne » beaucoup :

Il s’agit de l’autorisation spéciale d’absence (l’ASA).

Vous voulez supprimer 5 jours de congés pour les agents qui auraient bénéficié de cette autorisation. Pourtant, cette absence autorise l’agent à ne pas occuper son poste de travail tout en étant considéré en activité. Cet arrêt n’est pas voulu par l’agent mais déclenché par un évènement sanitaire majeur.
Cette absence s’impose à l’agent du fait que :

  • L’agent n’a pas la possibilité de faire garder son enfant, de le scolariser (écoles fermées ou groupe d’enfants accueilli très restreints ou enfants souffrant de handicap à protéger).
  • L’agent n’a pas la possibilité de travailler à distance.

L’agent conserve donc tous ses droits, d’autant plus qu’il n’aura pas choisi cette situation, qui peut le fragiliser psychologiquement. En effet, cette période est malheureusement génératrice de beaucoup d’angoisse.
Une collectivité peut changer d’avis,
Nous aimerions que vous changiez d’avis sur le retrait de ces 5 jours de congés.
D’autant plus qu’à partir du 2 juin 2020, cette ASA s’arrêtera et que certains agents, seront peut-être obligés, malgré eux, de rester encore chez eux et pour cela ils devront utiliser leurs jours de congés.
Nous vous demandons de revenir sur votre position d’ici le prochain conseil municipal et de ne pas supprimer 5 jours de congés.