Un petit zeste d’écologie.

Intervention de Véronique DURAND lors du Conseil Municipal du 25-09-2019

Lutte contre le plastique à usage unique et les déchets en général dans les services et le périmètre municipal

Très bien, la ville aurait la volonté de devenir écoresponsable… Dans le principe nous sommes d’accord.
Nous notons que vous avez parlé de politique d’achat « 0 plastique » avec un principe de préférence pour l’achat d’objets durables plutôt qu’à usage unique.
Vous dites vouloir amplifier et décliner des actions en ce sens à l’horizon 2020. Mais nous avons des questions quant à des actions très concrètes et des délais de mise en œuvre qui restent encore flous :

1er point :
La vaisselle (assiettes, verres et plats de service) utilisée, dans les écoles, les centres de loisirs, l’EHPAD et la RPA, sera-t-elle changée pour du verre et de la porcelaine (dont le poids n’est pas un handicap pour les agents de service) ? Si oui, à partir de quand très précisément ? Car à l’horizon 2020, c’est extrêmement vague. Vous savez que quand on veut se rapprocher de l’horizon, il s’éloigne toujours ?
Nous espérons que vous serez plus réactif dans le temps (si vous êtes réélus) que le gouvernement sachant que  la loi EGALIM (Egalité Alimentation) propose :
« Qu’au plus tard le 1er janvier 2022, il est mis fin à l’utilisation de contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe et de service en matière plastique, dans le cadre des services de restauration collective Un amendement sera soumis au vote à l’Assemblée nationale les 17-19 avril, ».
Nous espérons que cela ne restera pas simplement qu’une bonne intention et que la mise en place n’attendra pas 2022.

2ème point :
Vous proposez de tester le nettoyage à la vapeur dans les crèches. Combien de temps durera la phase test ? Que voulez-vous observer sur la phase test ?  Envisagez-vous ensuite d’étendre cette méthode de nettoyage à tous les bâtiments municipaux ?

3ème point :
Le papier impacte aussi l’environnement. À titre d’exemple, bien que le recyclage se développe, on continue de mettre en déchetterie et de brûler des quantités importantes de papier. Cette combustion génère des émissions de CO² significatives avec des conséquences sur la déforestation. La ressource papier coûte aussi très cher à la commune.
Nous prenons pour exemple la fiche de renseignement à la participation aux temps périscolaire que les familles ont reçu : 7 pages en couleur dont le grammage est assez élevé. Alors que cela pourrait être géré via le site municipal.
Mais même problème avec une bonne partie de vos supports de communication.

4ème point :
La transition numérique est un outil incontournable pour la croissance économique et le développement social. Mais il existe aussi une pollution numérique au travers du fonctionnement du réseau internet, de la fabrication des outils numériques et de leurs usages. Nous pouvons aussi nous inquiéter d’un besoin croissant de métaux rares, dans ce domaine, très dangereux pour notre santé.
Nous devons apprendre à rationaliser les usages et à favoriser la réduction de la consommation énergétique.
Nous aimerions que votre motion soit complétée avec les points suivants :

Que la ville décide :
De proposer de supprimer la vaisselle en plastique (assiettes, verres et plats de service) dans les cantines scolaires, centres de loisirs, RPA et EHPAD et de les remplacer par de la vaisselle en porcelaine et en verre avec une date précise de mise en route dès janvier 2020.
D’étendre le nettoyage à la vapeur à tous les bâtiments municipaux.

De faire une évaluation qualitative de son activité numérique et de mettre en œuvre des réponses pour rationaliser les usages et limiter la pollution numérique.
De développer et d’encourager, en lien avec les préconisations de l’évaluation numérique la gestion des dossiers via un support numérique afin de réduire progressivement la consommation de papiers.
Vous voulez afficher une politique écologique exemplaire mais nous en sommes pas convaincus que vos bonnes intentions deviennent des actes concrets.
Il devient urgent de travailler sur le fond et non sur un affichage politique stérile.

Car ce sont de vraies questions de santé publique et il y a déjà assez de dégâts sanitaires.