Stationnement coûteux à Saint Médard.

Intervention de Véronique DURAND lors du Conseil Municipal du 25-09-2019

Comme vous venez de le dire, en effet, ces aménagements entraînent des difficultés d’accès aux commerces du centre-ville et des perturbations de leurs activités commerciales.

Des commerçants ont dû mettre la clef sous la porte après le démarrage des travaux ou licencier des employés à cause d’une perte conséquente de leur chiffre d’affaire.

Vous allez me répondre que de nouveaux se sont installés, mais des locaux sont encore inoccupés. Aux commerçants qui sont fraîchement installés, nous leur souhaitons vraiment de pouvoir vivre de leur commerce.

Car le danger demeure, en effet, tous ces commerçants risquent sérieusement d’être impactés dans le temps, notamment avec la suppression de places de parking à proximité de leur commerce.

Vous avez décidé d’excentrer et d’éparpiller le stationnement, sous forme de « poches ». Mais comme cela ne suffisait pas, vous l’avez rendu payant.

Il est démontré que le stationnement payant fait fuir les clients loin des centre-ville et les poussent vers les magasins de périphérie où le stationnement est gratuit. D’autant plus que le fonctionnement actuel des horodateurs et de l’application mobile pour payer laissent à désirer et complexifient le moyen de paiement ce qui favorise la distribution des amendes…

Avec les travaux de la place de la République, les nouveau sens de circulation et le  paiement du stationnement : nous craignons que les animations commerciales, les coups de projecteur, les remises gracieuse de taxes que vous  proposez aux commerçants soient largement insuffisants.

En résumé, les saint-médardais payent les travaux, les parkings, la gestion de ceux-ci, les amendes et les commerçants perdent leurs clients et leurs chiffres d’affaire. Elle n’est pas belle la vie à Saint-Médard en Jalles !?

A ce propos, concernant le stationnement payant, nous vous demandons un bilan chiffré : quel coût pour la commune cette année et le nombre de PV distribués aux saint-médardais.

La remise gracieuse de la taxe est la moindre des choses que vous puissiez proposer à l’encontre des commerçant du centre-ville ! Mais c’est encore bien peu de chose. Si des commerçants en dehors de la liste établie pour le conseil municipal se retrouvent en difficulté du fait des travaux, que proposerez-vous pour les dédommager ? (Av. François Mitterrand par ex).

La question vous a été posée en commission.