L’égalité Femme-Homme: la commune peut mieux faire.

Le rapport de situation 2018 sur l’égalité femme-homme démontre que les statistiques de la ville n’évoluent pas et qu’aucun indicateur n’est posé pour des actions correctives majeures au sein de la collectivité.

Au niveau de la municipalité, il n’y a ni envie et ni capacité à faire évoluer la situation de ses agents :

  • Pas de mesures proposées concernant l’articulation des temps de travail et de vie, notamment pour les familles monoparentales.
  • Pas de temps de télétravail des agents dont le domicile est éloigné géographiquement de la commune pourtant cette mesure est favorable pour l’économie et l’environnement.
  • Pas d’analyse et pas d’information sur la répartition des arrêts maladie et les accidents de travail, pour chaque catégorie : femmes ou hommes.
  • Pas de politique claire en matière de prévention, santé et bien-être au travail : alors que statistiquement, les femmes développent près de 2 fois plus de troubles musculo-squelettiques que les hommes.
  • Rien sur la lutte contre les discriminations et sur l’accompagnement des situations de violences de toutes sortes (harcèlement verbal, psychologique, physique) qui pourraient être faites aux agents sur leur lieu de travail.

Nous regrettons qu’en matière de politique des ressources humaines, la ville n’inscrit pas clairement sa volonté de faire bouger les lignes dans les métiers dits féminins et dits masculins de la collectivité.

Au niveau de la ville, on constate le refus d’engager la commune dans une politique égalitaire et transversale, avec des axes importants encore absents du rapport : la santé, les violences faites aux femmes, l’économie et l’emploi.

Pour la 3ème année consécutive, la ville a refusé de s’engager au niveau européen avec un dédain pour la Charte européenne égalité femme-homme. M. MANGON ne s’engage pas pour l’égalité et ne signe pas la charte ! Alors qu’elle soutiendrait la ville et favoriserait des mesures fortes pour améliorer le quotidien des femmes, faire progresser leurs droits et changer les mentalités.

Nous regrettons, que M. MANGON et son équipe n’aient pas la volonté de faire évoluer ce principe d’égalité sur notre commune et ne définissent pas des orientations, des objectifs de progrès et une feuille de route pour la ville.

Suivez-nous sur https://saintmedardsolidaire.com