Vacances enfants : la municipalité prive certains enfants de départ en vacances.

Intervention de Véronique DURAND Lors du conseil municipal du 10-04-2019

A propos de l’augmentation des tarifs activités été enfants de 3 à 12 ans DG19_033 TARIFS 2019 DES ACTIVITÉS D’ÉTÉ – ACCUEIL DE LOISIRS ET STAGES PONEYS.

Nous vous rappelons que depuis l’été 2016, vous avez entamé une réduction de vos offres de service en direction de la jeunesse :

Vous avez réduit durant les vacances scolaires, les horaires des accueils de loisirs sans hébergement d’1 h par jour.

Vous avez sacrifié l’accès aux Vacances Sportives pour les enfants de 9 ans. 

Vous avez supprimé les séjours d’activités nautiques et de pleine nature et séjours Aventure Gironde.  Quelles en sont les conséquences ?

Pourtant, vous le savez tous les enfants ne partent pas forcément en vacances hors de leur lieu de vie habituel, notamment, quand les familles sont dans des situations sociales assez précaires. Toutes les familles n’ont pas la chance de bénéficier des comités d’entreprise. Alors que les expériences de découverte de nouveaux espaces sont bénéfiques et instructives.

Par vos décisions malheureuses, vous enlever des occasions pour ces enfants de vivre des expériences particulières. Vous les empêchez de s’évader, de découvrir de nouveaux horizons en dehors de leur lieu de vie habituel.

Pour des enfants, partir en camp, sur une certaine durée, c’est découvrir de nouveaux lieux parfois insolites, de grandir, de découvrir des cultures différentes, tout en apprenant le respect, la tolérance, le partage et la solidarité.

Les camps de vacances, sont des lieux majeur d’apprentissage du vivre ensemble, de mixité sociale et d’intégration sociale.

Les séjours favorisent le développement de l’autonomie. L’enfant apprend à gérer ses propres affaires.

Voyager apporte une ouverture d’esprit, un développement de sa créativité, de la culture générale et de nouveaux apprentissages.

Montaigne disait : « Faire des voyages me semble un exercice profitable. L’esprit y a une activité continuelle pour remarquer les choses inconnues et nouvelles, et je ne connais pas de meilleure école pour former la vie que de mettre sans cesse devant nos yeux la diversité de tant d’autres vies, opinions et usages. » (Essais, III, 9).

Des enfants, poeuvent aussi retrouver au sein des camps, une reconnaissance qui leur fait défaut dans leur vie quotidienne. Prendre du recul par rapport à un quotidien peut –être intéressant et bénéfique autant pour les enfants que pour les parents.

C’est vraiment dommage d’avoir privé des enfants de ces camps d’été. Les enfants qui ne peuvent pas partir sont forcément discriminés par rapport aux autres plus chanceux.

Nous le réaffirmons, depuis votre arrivée, nous déplorons que ces réductions portent ici sur les activités des enfants.

Si la Mairie de Saint-Médard En Jalles doit réfléchir à des économies :

  • Ce n’est certainement pas en rognant sur des projets et sur le budget de l’Education.
  • Ce n’est pas en réduisant la qualité d’accueil des enfants…
  • Ce n’est pas en augmentant les tarifs sur les veillées, les nuitées et les stages poney.

Nous votons à nouveau contre l’augmentation de ces tarifs car pour compenser à minima les suppressions des séjours été, vous n’auriez pas du augmenter ces tarifs.

Prenez donc exemples sur des communes voisines, qu’elles soient de gauche ou de droite qui conservent les séjours été.