La transition énergétique, la grande oubliée dans notre commune

Intervention de Bernard CASES lors du conseil municipal du 10 avril 2019

Vous avez décidé de ramener la durée du marché de maintenance des chaufferies de la commune de 8 à 5 ans.

Cette délibération peut paraître technique mais elle rend, en fait, parfaitement compte de la façon dont vous avez conduit votre mandat depuis 5 ans

Vous expliquez le passage de la durée du marché en question de 8 à 5 ans par le fait qu’en 2011, la commune et donc vos prédécesseurs, mettaient en place des équipements innovants pour chauffer de gros équipements publics (espace nautique, Carré des Jalles, salle municipale, écoles) en participant notamment activement, dans notre région, à la structuration d’une filière bois pour approvisionner ces chaufferies.

Aujourd’hui l’innovation n’est plus à l’ordre du jour dans notre commune comme nous avons déjà eu l’occasion de le dire lors de la discussion budgétaire en décembre dernier

Nous avions relevé qu’aucune mesure en matière de transition énergétique n’ était prévue ou financée pour 2019.

Nous vous avions interrogé sur le niveau de production d’énergie réalisé par la commune elle même (autoproduction) et par la part des énergies renouvelables dans la consommation globale

Rien ne nous a été fourni depuis.

En cette période où nous pouvons commencer à faire le bilan de votre action à moins d’un an des prochaines élections, il faut rappeler que votre programme électoral prévoyait de « porter l’autonomie énergétique de la commune par l’utilisation des énergies renouvelables à 50%ou plus d’ici la fin du mandat »

Notre question est donc simple :

Où en est cet engagement au moment où la transition écologique et énergétique est devenue un impératif quand se pose la question de la survie même de la planète ?