Aucun engagement, aucune action à Saint Médard concernant l’égalité femme/homme.

Intervention de Véronique DURAND.

Oui, Il y a des choses de réalisées mais sur le fond c’est loin d’être suffisant.

Repartons de votre conclusion, vous avancez, je cite : « En conclusion, aucun indicateur ne semble nécessiter d’actions correctives majeures au sein de la collectivité ». Pourtant les statistiques sur la ville n’évoluent pas, vous le confirmez vous-même.

Vous devriez alors vous interroger sur votre capacité et votre envie à faire évoluer cette situation. Des indicateurs incontournables en termes d’égalité femme/homme brillent par leur absence.

Plus concrètement, à propos de ces indicateurs d’égalité femmes/hommes au sein de la municipalité :

– Quelles mesures proposez-vous aux agents concernant l’articulation des temps de travail et de vie ? Notamment pour les familles monoparentales.
– Développez – vous des temps de télétravail pour des agents dont le domicile est éloigné géographiquement de la commune ? (Favorable pour l’économie et l’environnement).
– Quels sont les chiffres concernant les arrêts maladie et les accidents de travail ? Comment sont répartis ces arrêts, entre les femmes et les hommes ? Comment analysez-vous les différences de répartition ?
– Quelle politique en matière de prévention, santé et bien-être au travail : sachant que les femmes développent près de 2 fois plus de troubles musculo-squelettiques que les hommes. Leurs tâches dans certains métiers (ex agents d’entretien…), sont tout autant pénibles.
– Comment luttez-vous contre les discriminations et comment accompagnez-vous les situations de violences de toutes sortes (harcèlement verbal, psychologique, physique…) qui pourraient être faites aux agents sur leur lieu de travail ou en dehors ?

En ce qui concerne la 2ème partie, le recensement des actions et politiques publiques en vue de la promotion de l’égalité femmes/hommes sur le territoire :
Des items importants manquent toujours à votre rapport : la santé, les violences faites aux femmes, l’économie et l’emploi.

Concernant la jeunesse, les familles et la Parentalité : les familles relogées aux allées Dordins vivent dans des conditions précaires ce qui pourrait perturber des fonctionnements familiaux. Il y a des femmes et des enfants en situation de vulnérabilité. En termes de sensibilisation et de prévention, il serait pertinent que les services Petite Enfance, scolaire, jeunesse, de médiation, culture, sport et l’espace Parentalité rencontrent les parents, les adolescents et les enfants, pour organiser avec eux des temps d’action, d’échanges, de prévention, d’intégration et de participation à des évènements communaux.

Terminons avec la Charte européenne :
Nous regrettons pour la 3ème année consécutive que vous considériez cette démarche comme une obligation. Vous n’avez toujours pas signé la charte Européenne pour l’égalité des femmes et des hommes. Alors que cette charte propose des mesures fortes pour améliorer le quotidien des femmes, faire progresser leurs droits et changer les mentalités. Nous vous demandons encore, solennellement, un acte fort, en vous engageant à signer cette charte.

Cet engagement, permettrait d’accompagner la collectivité dans la mise en œuvre d’une politique égalitaire et de décliner une charte communale qui placerait l’engagement de la ville au niveau européen !

Nous regrettons qu’en matière de politique des ressources humaines, vous n’inscrivez pas clairement votre volonté de faire bouger les lignes dans les métiers dits féminins et dits masculins de la collectivité.

Nous regrettons, que vous n’ayez pas la volonté de créer une délégation spécifiquement dédiée à faire évoluer ce principe d’égalité sur notre commune afin de définir des orientations, des objectifs de progrès et une feuille de route pour la ville, en termes de politiques publiques et transversales.
Intervention de Véronique DURAND en conseil municipal le 12-12-2018 concernant le rapport le rapport de situation 2018 sur l’égalité femme-homme.