Des décisions politiques brutales et traumatisantes

Intervention de Véronique DURAND au Conseil Municipal du 21 novembre 2018  concernant le rapport annuel 2017 de la FAB

Nous nous abstiendrons sur ce rapport pour les raisons suivantes :
Vous êtes président Directeur Général de la FAB (Fabrique Métropolitaine de la Communauté Urbaine de Bordeaux) et vous gérez des opérations d’aménagement, Saint-Médard En Jalles est aussi concerné. Derrière ce titre des agissements peu honorables et méprisables.

Tout à l’heure au début de conseil, vous avez oublié dans votre liste de faits marquants dans la commune, la date du 10 octobre.
A cette date, vous avez reçu la famille que vous avez décidé de chasser de sa maison, chemin de Cassy Vigney, secteur du Bourdieu.
Cet entretien a été perçu par cette famille, sans chaleur, sans humanité. Tout à fait votre marque de fabrique.

Vous étiez entouré de fonctionnaires et de membres du cabinet comme si vous ne pouviez pas assumer seul cette décision qui tombe comme un couperet.
D’ailleurs, quel élu de votre majorité s’est rendu auprès de ces personnes, chez eux, où était l’élu de quartier ? Absent car vous êtes dans l’incapacité d’assumer ces décisions.

Peut-être considérez-vous que l’expropriation du bien d’une famille n’est qu’une péripétie administrative ! Un infime détail dans votre vie d’élu ambitieux dans le mauvais sens du terme.
Vous accélérez le pas sur ce dossier alors même que les contentieux en cours n’ont pas rendu leur verdict. D’ailleurs vous ne prenez pas en compte le retour négatif du commissaire enquêteur sur ce projet ce qui signifie bien, une fois de plus, que vous n’avez rien à faire de l’avis des habitants.

Au moment même où vous dites vouloir préserver le patrimoine local en classant 200 maisons qui ne pourront être détruites sur la commune, vous allez détruire une maison plus que centenaire, représentative d’un mode d’habitat qui était déjà présent sur la commune.
Il n’y a pas que des maisons bourgeoises qu’il convient de conserver !
En fait, vous voulez laisser le champ libre aux promoteurs  afin qu’ils puissent construire  des immeubles ayant une vue imprenable  sur le parc du Bourdieu, en bétonnant le long du chemin de Cassy Vigney.

Votre démarche de préservation du patrimoine qui se voudrait vertueuse trouve vite ses limites face à certains intérêts.

Nous vous demandons  de reconsidérer votre position en classant cette maison parmi celles qui présentent un intérêt patrimonial certain pour la commune.
Vous avez encore l’opportunité d’éviter que cette famille soit expropriée, saisissez cette possibilité.
Nous attendons une réponse très claire de votre part.