Le dernier budget de M. Mangon : Toujours aussi prévisible et décevant

Il ne prépare pas notre ville aux défis qui sont devant nous : La transition écologique et démocratique. Les dépenses de fonctionnement, n’assurent plus la qualité de la vie quotidienne des habitants. Nous constatons que nous vivons désormais un service public local dégradé et ce n’est pas la faute des fonctionnaires municipaux qui font avec les moyens humains et matériels qui leurs sont attribués.
Ainsi :

  • La subvention au CCAS ne progresse plus depuis 3 ans alors que la population a augmenté, que la précarité et la pauvreté se sont développées dans le pays et qu’une situation d’urgence humanitaire s’est présentée dans notre ville.
  • En 5 ans, les subventions aux associations ont baissé de 13 %.
  • La subvention au Carré des Jalles progresse uniquement pour couvrir des frais de surveillance incendie du bâtiment, rien pour la programmation des spectacles au risque de perdre en qualité des spectacles.

Il a été oublié le retour de la pénalité imposée par le préfet pour ne pas avoir respecté la loi relative au logement. Après avoir bénéficié de l’action de ses prédécesseurs en matière de logement qui a permis d’exonérer la ville de sanction financière, depuis l’an dernier, la commune paye 420 000 € de pénalité.
Mangon glorifie ses importants investissements. Mais d’une part, ils répondent à une adaptation des équipements en raison de la hausse de la population, comme l’agrandissement de l’école de CERILLAN.
D’autre part, ils correspondent à des projets discutables contre lesquels nous nous sommes régulièrement élevés comme les travaux de la place de la République dont le coût est sous-estimé de près d’1 million d’€.

Avec le projet Renaissance, nous voyons qu’en matière de communication politique, la publicité mensongère est osée. Dire que le tram sera à Saint Médard en 2023 alors que la date est au mieux 2025 et encore en l’absence de recours contentieux et que ce projet n’a pas reçu le moindre financement de la Métropole.

Le plus incroyable dans cette communication est cette phrase lue sur un des panneaux : « un tissu commercial renforcé ». Il n’est pas sûr que les commerçants du centre-ville apprécient.

Nous attendions un budget dynamique et tourné vers l’avenir permettant de réconcilier les habitants avec la chose publique, avec la politique. Il n’en est rien.

 Suivez-nous sur https://saintmedardsolidaire.com

 Nous vous souhaitons une excellente année 2019.