Ici, on paie Tout et Tout le temps

L’été 2018 restera marqué par la liesse populaire autour de la victoire des Bleus, représentative d’une France enrichie par sa diversité, d’une France courageuse et unie mais aussi par la conscience de l’urgence à traiter les défis environnementaux.
Les vacances terminées, c’est la réalité de la rentrée avec ses multiples difficultés quotidiennes qui s’impose à vous.
Face à vos difficultés croissantes, qu’a choisi de faire le maire depuis 4 ans ?

Citons quelques exemples de ses « solutions ».

  • Pour faciliter les mobilités, traiter les bouchons : Confier pour près de 60 000€/an à une société privée la surveillance et la verbalisation du stationnement là où il était gratuit.
  • Pour soutenir les familles : Favoriser l’implantation d’une école et collège privés conduisant à une sélection par l’argent.
  • Pour accompagner les plus âgés : Permettre la création d’un établissement privé pour personnes dépendantes, faisant son profit en pratiquant des coûts élevés pour les pensionnaires.
  • Pour permettre l’accès au logement : Faire réaliser des programmes à 4000-4500 €/m2 inabordables pour ceux cherchant une location abordable ou un premier achat.
  • Pour l’épanouissement des enfants : Revenir à la semaine de 4 jours pour diminuer les charges budgétaires de personnel mais aussi oser faire payer aux parents l’entrée au gala de fin d’année de l’école de musique !
  • Pour les services municipaux : Augmenter à nouveau le prix des concessions funéraires.

N’oublions pas sa très forte augmentation des impôts il y a 2 ans malgré ses promesses électorales. Cela pour financer des dépenses souvent non utiles et même pharaoniques !
Un constat s’impose : rien ne s’améliore pour les habitants et pourtant avec ce maire, on paye tout et tout le temps, le secteur privé se substitue de plus en plus au service public.
Nous continuerons à dénoncer ses dérives.
Pour en finir avec tant d’autoritarisme, d’arrogance, d’opacité, de fausses concertations, de projets non nécessaires et imposés, d’hyper-communication, d’injustices une alternance s’impose pour 2020. Le temps de rassembler celles et ceux qui se reconnaissent dans d’autres valeurs, qui veulent sans ambiguïté, avec efficacité, fixer d’autres priorités (dont celles de solidarité, de dialogue) pour gérer la ville, est venu. Dès cette rentrée, nous allons agir et prendre toute notre part pour la constitution de ce rassemblement. Vous y serez les bienvenus.

Bernard Cases, Véronique Durand, Jacques Guichoux, Thierry Ouillade, Dahbia Rigaud