Co-développement: Notre désaccord sur certains points.

Intervention de Jacques GUICHOUX au conseil municipal du 27 juin 2018

Monsieur le Maire, mes chers collègues.
Je vais vous faire une confidence, en préparant ce Conseil Municipal et en regardant cette délibération, nous nous sommes posés la question de ce que nous allions voter, tout simplement parce que s’agissant des contrats de co-développement qui ont été initiés en 2008 (déjà 10 ans), ces contrats, qu’en tant que membre de la commission identité communale et métropolitaine à la Métropole, je vois régulièrement passer et avec beaucoup de satisfaction souvent s’agissant de notre commune et je suis notre porte-voix en commission à ce moment là, nous avons face à nous, vous l’avez rappelé 38 fiches d’intérêt métropolitain intercommunaux et communaux. Or, sur ces 38 fiches, un certain nombre nous conviennent parfaitement. Vous avez parlé du développement économique de l’OIM, vous avez parlé des aménagements routiers qui sont une nécessité, vous avez évoqué de bonnes pratiques environnementales, le vélo, vous avez aussi évoqué la culture, vous avez évoqué la rénovation du Carré des Jalles : tout cela, nous l’approuvons et nous sommes d’accord.
Mais il se trouve que parmi ces 38 fiches, certaines viennent en contradiction de propos ou de votes que nous avons prononcé dans ce Conseil Municipal et en particulier ce qui concerne l’aménagement de la place de la République et ce qui concerne le projet des 50 000 logements. Alors, si nous avions eu la possibilité de voter fiche par fiche, nous aurions voté pour de nombreuses fiches et contre quelques unes. Donc, je vais plus loin dans mon expression, en vous disant, qu’en ayant dit ce que je devais dire par rapport à ces fiches et en redisant, je dirai tout l’intérêt, tout l’apport de ces contrats de co-développement que vous négociez avec la Métropole, nous avons fait le choix d’une abstention pour marquer le fait que quelques fiches ne nous
conviennent pas.