Subventions aux associations.

Intervention de Thierry OUILLADE en Conseil Municipal – DG18_059

  1. Le Maire, mes chers collègues,

Nous avons beaucoup à dire sur cette délibération.

Mais tout d’abord, je tenais à communiquer à tout le monde une information très méconnue dans la ville.

Nous avons tous reçu en janvier, un exemplaire du magazine « le Patrimoine » et j’en profite pour saluer le travail de mémoire que fait cette association.

Dans ce n° de janvier un article revient sur l’histoire de l’Association des Saint Médard de France. Nous avons accueilli à Saint Médard en Jalles, 2 rassemblements en 1997 et en 2009. D’ailleurs je vous rappelle que le premier rassemblement celui de 1997 était le premier en France et cela s’est passé ici à Saint Médard en Jalles.

Je pose une question, pourquoi depuis 2014, pourquoi depuis que vous êtes à la tête de la commune vous n’adhérez plus à l’Association Nationale des Saint Médard de France ?

Il faut le dire, c’est un choix clairement politique. C’est une volonté de balayer et de gommer tout ce qui a été fait avant vous. Nous l’avons vu entre autre pour Cap Ouest.

Saint-Médard en Jalles est la commune la plus importante de cette association nationale, et heureusement qu’une association de Saint-Médard en Jalles a pris le relais de votre défection pour ne pas mettre en difficulté l’association nationale.

Je pense qu’il était important de dire tout cela dans cette assemblée surtout que le coût de cette adhésion n’est que de … … 500 € par an.

Ensuite, je me pose la question sur le bien-fondé des commissions. Pour prendre position sur une délibération il est important que nous ayons tous les documents. Que l’on nous cache des renseignements, soit, mais que l’on nous refuse catégoriquement une information, c’est de l’obstruction ! Il y a là un déni de démocratie ouvertement assumé.

Lors de la séance de mercredi dernier, j’ai demandé la liste des associations ayant déposé un dossier de subvention et pour lesquelles une aide de la commune est refusée.

J’ai très bien compris les critères pour l’obtention d’une aide, et je comprends que nous décidions qu’aucune subvention ne soit versée à une association qui ne fait rien sur la commune, ou pour la commune.

J’ai demandé que la ville écrive à ses associations pour leur indiquer pourquoi leur dossier n’a pas été retenu.

Je voulais aussi, pour relativiser le volume des refus par rapport aux subventions allouées cette année, connaître le montant de la subvention demandée de ces associations.

Pour l’obtention de la liste de toutes les associations ayant fait un dossier, il m’a été répondu : NON

Pour l’obtention du montant en Euros que représentait ces demandes refusées, il m’a été répondu : NON

Pour l’obtention de formaliser par écrit auprès des associations le pourquoi du refus d’une subvention, il m’a été répondu : NON

En tant qu’élu, il est, il me semble, normal d’avoir accès à ces informations pour juger en toute sincérité cette délibération. Ce qui n’est pas le cas.

Je comprends le droit de réserve que j’ai en tant qu’élu, et l’obtention de cette liste était pour seulement me faire un jugement et non pas pour la diffuser.

Il y a donc là un problème de transparence, une opacité totale de vos choix.

De plus, vous vous vanter de maintenir vos engagements vis à vis des associations.

Nous ne pouvons que constater que depuis que vous êtes aux responsabilités, le montant alloué aux subventions a baissé de 2014 à 2018 de 16,4 %. !!!

Et le budget 2018 est en baisse par rapport au montant des subventions 2017.

Nous voyons bien aujourd’hui que votre politique dépensière en terme de communication et de projets pharaoniques a ses limites.

Cette politique se fait au détriment de nos associations.

Dans l’état actuel, n’ayant pas eu connaissance de l’ensemble du dossier, et malgré vos pratiques, …,nous allons approuver cette délibération. Car nous croyons en nos associations et tout ce qui va dans le sens d’un soutien auprès de celles-ci ne peut être que valorisant pour notre commune.