Tramway : et si nous avions raison ?

Bordeaux CaudéŽran le 08/04/2016

La question des déplacements préoccupe les saint-médardais, quel que soit le quartier qu’ils habitent, le motif du trajet (travail, études, achats, démarches et rendez-vous, loisirs), leur âge, le moyen utilisé (transports collectifs, voiture, deux-roues, marche). Constatant l’augmentation régulière de la population dans la commune, dans (et hors) de la métropole, ils s’interrogent en termes de coût, de ponctualité, de durée, d’embouteillages, de difficultés de stationnement, de protection de l’environnement.

Sur ce sujet essentiel, complexe, notre groupe a toujours exprimé la nécessité d’avoir une vision globale, n’excluant aucun quartier (même les plus éloignés), en procédant par étape successives, cohérentes et complémentaires, en n’opposant pas les solutions entre elles, en protégeant la nature et la tranquillité des riverains, en facilitant les activités commerciales et économiques, en répondant à tous les besoins.

Notre position n’a jamais varié alors que la majorité a changé le tracé du tramway de ses promesses électorales et a récupéré notre demande de desservir Hastignan, Cérillan, Issac.

Résumons-la :
– Réussir sur la commune fin 2019, la mise en service du BHNS St-Aubin-Bordeaux qui aura 7 arrêts sur la ville (Centre, Gajac, Berlincan) et réduira le temps de trajet de la Liane 3 vers Bordeaux.
– Nous n’avons jamais été contre l’arrivée du tramway. Mais nous voulons un tracé accepté par les communes concernées, respectant l’environnement, réduisant l’afflux en centre-ville de voitures extérieures à la commune.

Ce que ne permet pas le tracé 1 prolongeant la ligne D depuis Cantinolle par la piste cyclable : il amènera des tensions, des retards dûs aux recours (comme pour la déviation du Taillan).

Le 2 décembre 2016, à la Métropole, Jacques Guichoux a suggéré et demandé l’étude d’un tracé 4 longeant la D1215, desservant notre ville mais aussi des quartiers du Taillan, évitant (avec un parc-relais à Germignan) la venue au centre des véhicules venant du Médoc, épargnant la piste cyclable. Ce tracé 4 fait enfin partie de la concertation.
– Obtenir une desserte en BHNS des quartiers ouest, sans changement et attente au centre.
– Traiter l’accès des zones économiques près de l’aéroport et des 5 chemins, secteurs totalement engorgés.

Sans oublier la sécurisation de l’usage des vélos, la promotion du covoiturage.

D’ici peu des décisions seront prises par la Métropole. Et si elles nous donnaient raison ?

Bernard Cases, Véronique Durand, Jacques Guichoux, Thierry Ouillade, Dahbia Rigaud.