De la communication, de la brutalité, des reculs

Depuis 3 ans, la nouvelle majorité municipale vous fait subir une communication intensive, orientée et même trompeuse.

A mi-mandat, le bilan qu’elle présente n’est que de la poudre aux yeux, du culte de la personnalité mais aussi de l’opacité.

Rappelons les 3 grands engagements de la liste Mangon pour le mandat 2014-2020 :

Pas de hausse des impôts sur 6 ans

Arrivée fin 2019 du tramway (ligne A)

Ouverture du parc du Bourdieu avant début 2020

Vous savez, comme nous, qu’aucune de ces promesses ne sera tenue.

Vous avez pu constater :

D’une part, de nombreux reculs dans les actions sociales notamment pour les familles : paiement des TAPs, suppression des camps d’été, réduction des horaires d’accueil des enfants. Et en même temps, des dépenses non prioritaires, inutiles ou de prestige !

D’autre part, avec de fausses-concertations à sens unique, des tentatives de passage en force des projets sans vrai dialogue : expulsions d’habitants en vue d’une forte urbanisation (rejetée par l’enquête publique) des terrains proches du Bourdieu, refonte de la place de la République dénoncée par les commerçants et les usagers.

Et que penser de cet entêtement à vouloir faire passer le tram par la piste cyclable alors que des solutions alternatives, plus acceptables sont possibles comme notre proposition d’arriver par la déviation vers Lacanau (D1215) ?

Il est temps de redonner toute leur place aux saint-médardais face à un maire autoritaire, voire brutal qui considère pouvoir réfléchir et décider pour eux. Afin de dénoncer les mauvais coups et de vous alerter, nous veillerons à poursuivre notre rôle de contre-pouvoir.