2018 : Gabegie et Dépenses inutiles continuent pour notre commune

4 ans après son arrivée, le maire l’assure : cette année sera celle des réalisations. 

Parlons-en :

Destruction de la place de la République qui sera en chantier pendant de nombreux mois au risque de fragiliser un marché du samedi déjà en perte de vitesse.

Mais qui veut cette nouvelle place ?
Les commerçants avaient lancé une pétition réunissant plus de 3 000 signatures contre ce projet qui va coûter aux saint-médardais plus de 3,5 millions € sans compter la contribution de la métropole. Le maire oublie de parler du coût engendré par l’aménagement des nouveaux parkings à proximité dont le montant va approcher le million d’€ entre l’acquisition des terrains et leur aménagement.
Dans une période où l’argent public est rare et les ressources des communes fragilisées, il apparaît utile pour le maire de prévoir un miroir d’eau dans un coin de la place pour… 15 000 euros !

Les manifestations dites de prestige (Big Bang) sont reconduites.

Rappelons que l’an dernier le concert de rock qui clôturait cette manifestation s’est soldé par un déficit de près de 70 000€.
Le maire n’a jamais présenté un bilan financier malgré nos demandes. Il assure que ce festival ne coûte que 100 000 € à la ville et que le reste est couvert par des sponsors dont certains sont d’ailleurs très éloignés du secteur de l’air et de l’espace. Cette recherche effrénée de fonds privés conduit à assécher les possibilités par nos associations locales de recourir elles-mêmes à ces fonds, les entreprises ne pouvant pas répondre à toutes les sollicitations

Suppression de la gestion par la commune de la restauration scolaire.

Le maire supprime ainsi tout accès des commerçants locaux aux marchés de fournitures. Le personnel non titulaire sera licencié et le personnel municipal pourra être mis à disposition du nouveau prestataire, sans garantie !
Pour éviter la rénovation vraiment utile à notre commune d’un service de proximité qui fonctionne très bien, le maire préfère s’en remettre à un prestataire extérieur. Il se préparerait un mauvais coup pour le portage à domicile des repas aux personnes âgées et malades.

Contradiction politique : au lieu de maîtriser les services et leur coût, le maire préfère déléguer. On le voit dans le secteur scolaire, dans la politique pour les personnes âgées et tout cela pour des projets pharaoniques et inutiles pour les habitants.

Il serait temps, Monsieur le Maire de vous préoccuper du quotidien des Saint-Médardais.